1110
958
760
385
320

Sebastião Salgado à la Galerie Photo de l'Institut Lumière de Lyon

18 janvier - 5 mars

Depuis le début de sa carrière de photographe, Sebastião Salgado n’a cessé de parcourir le monde afin de documenter les hommes, leur travail et plus généralement la planète Terre. Le journal Libération le missionne pour couvrir le Tour de France 1986, aux côtés des cyclistes mais aussi des spectateurs. Dans cette série inhabituelle, le photographe brésilien ne délaisse pas son obsession pour l’Homme et son environnement. Les photographies de Salgado peignent un portrait de la France et de ses habitants et surprennent par leur sincérité. Quelques fois Salgado partait bien avant la course pour 
« voir » les gens. Il faisait connaissance avec la France, écoutait tous ses accents, photographiait les visages de Bretagne ou des Pyrénées. Il s’est finalement intéressé davantage à la « France du bord des routes » qu’aux champions du Tour.

« J’aimais déjà la France. Après ce Tour, je l’ai aimée encore plus », confie Sebastião Salgado.

« Cette forme d’innocence lui permettait de rapporter des choses que nous, on ne voyait plus », raconte Patrick Le Roux, journaliste à Libération. 

En collaboration avec Polka Galerie.

Dans le cadre de la 4e édition du festival Sport, Littérature et Cinéma du jeudi 26 au dimanche 29 janvier 2017 à l’Institut lumière.