1110
958
760
385
320
Du 8 novembre 2018 au 12 janvier 2019
Galerie Polka

Toshio Shibata

Cibachromes

La galerie Polka présente « Cibachromes », une sélection de tirages couleur du maître japonais de la photographie de paysage Toshio Shibata. Pour cette exposition inédite et exclusive, l’artiste a, pour la première fois, décidé, en collaboration avec la galerie Polka et l’atelier Cadre en Seine Choi, d’éditer une série de tirages en Cibachrome. Ce procédé argentique couleur par destruction de pigments ou par « décoloration » a marqué l’histoire de la photographie, tant il a séduit — par sa stabilité, ses tonalités, sa densité, la constance de ses colorants, la pureté de ses blancs et la puissance de ses encres merveilleuses.

Pour Toshio Shibata ces tirages sont des illuminations intérieures. La lumière des images, spécialement choisies pour cette série unique, vient du papier lui-même. Au regard alors, l’œil se perd dans l’intensité des détails chromatiques.  

Après la faillite d’Ilford, quelques laboratoires disposant encore de quelques stocks nécessaires à la conception de ces tirages très précieux ont continué de proposer leurs services aux photographes, aux galeries et aux collectionneurs. Ces stocks s’amenuisent et disparaitront bientôt. Dans le sillage du célèbre tireur Roland Dufau, l’atelier Cadre en Seine Choi à Aubervilliers, continue aujourd’hui de proposer, parcimonieusement, ce qui est en passe devenir la dernière génération au monde de Cibachromes contemporains.

Le Japon de Toshio Shibata est secret et monumental. La main de l’homme a façonné ces endroits qu’il a photographiés méticuleusement. Ils ne sont pas abandonnés. Mais silencieux et émouvants. Chez Toshio Shibata le bâti, l’architecture, l’infrastructure, le béton, le métal deviennent des êtres vivants, des objets mutant ancrés dans le paysage naturel. Le photographe lui, disparaît derrière son sujet.

Pour saisir l’essence du paysage, il efface toute forme d’empreinte sur l’espace photographié et par là même sa dépendance au sujet, dans une sorte de dialogue contraire, entre mouvement et contemplation, perception et intuition, entre sens de la vue et sens du regard. Le procédé Cibachrome magnifie ces personnages uniques et solitaires.
Il devient presque possible de les approcher, de les traverser. 

Les tirages de l’exposition « Cibachromes », limités et numérotés à trois exemplaires et produits en pièce unique pour les épreuves les plus iconiques, ont tous été produits pour l’occasion, en prévision de l’épuisement prochain et définitif des stocks détenus par le laboratoire Cadre en Seine Choi.  

L’exposition présentée à la galerie Polka du 9 novembre 2018 au 12 janvier 2019 est une occasion unique, probablement la dernière, de venir voir les dernier témoins d’un âge photographique révolu. L’âge du triomphe de la couleur.